Les enfants d’aujourd’hui deviennent de plus en plus adeptes des jeux vidéo. Heureusement que la pratique de ces jeux est avantageuse sur leur intelligence. Mais, pour leur faire bénéficier de leurs avantages, il faut les bien choisir en fonction de leur âge.

Tout savoir sur la signalétique PEGI

Les parents n’ont qu’un seul souhait : le bonheur de ses marmots. Ainsi, à l’occasion des évènements marquant leur vie, comme les fêtes de fin d’années ou les anniversaires, ils souhaitent leur offrir les cadeaux de leur rêve. Les enfants aiment bien mémoriser les nouveautés de jeux vidéo et demandent à leurs parents d’en acheter. Mais ils doivent s’informer sur le public cible de chaque type de jeu vidéo. C’est surtout dans l’objectif d’éviter les erreurs en matière de choix que près d’une quarantaine de pas unissent leur voix pour définir la signalétique PEGI ou Pan European Game Information.

Il s’agit, en effet, d’un système facilitant le classement des jeux vidéo, dont le critère de base est l’âge du public cible. Avant leur mise en vente, chaque jeu vidéo doit comporter sur sa boîte l’âge minimum du joueur, dont 3, 7, 12, 16 et 18 ans. D’autres informations doivent également être insérées sur l’emballage, à titre d’exemple, la nature sexuelle, les scènes violentes et les dialogues grossiers.

Les cas de l'Allemagne

Si dans l’Hexagone, la vente des jeux vidéo est libre, en Allemagne, les distributeurs doivent s’informer sur le public avant de mettre un jeu vidéo à sa disposition. Dans ce pays, il est strictement interdit de proposer les jeux vidéo aux acheteurs, dont l’âge et le profil ne correspondent pas aux pictogrammes.

Toutefois, en France, l’accent est mis sur l’éducation et la responsabilité. D’ailleurs, des formations pour les ont déjà proposées aux français à l’initiative de Sell. Elles leur permettront de prendre des mesures efficaces en matière de distribution de jeux selon l’âge des joueurs.