L’insécurité constitue le principal frein empêchant la réalisation du rêve des Français à partir vivre ou travailler à l’étranger. Heureusement qu’ils peuvent profiter désormais de systèmes de géolocalisation veillant particulièrement à leur sécurité. Les applications sont développées avec la participation massive du ministère des Affaires étrangères.

Pour bénéficier de plus de sécurité

Le ministère des Affaires étrangères ouvre ses portes à tous les Français partant en voyage ainsi que ceux qui sont en mission professionnel. Ces voyageurs n’ont qu’à signaler leur prochain départ pour l’étranger afin de bénéficier d’un service de géolocalisation. Pour faire partie des bénéficiaires de ce service, ils doivent s’inscrire sur le site Ariane.

Ils seront donc à l’abri des soucis liés à leur sécurité. De plus, leurs données personnelles resteront confidentielles. Chacun des voyageurs bénéficiera, par la suite, des recommandations de sécurité par courrier électronique. En cas de problème, la personne signalée sur les données lors de l’inscription sera contactée rapidement.

Application en temps réel

Les risques de l’insécurité commencent à atteindre leur paroxysme dans de nombreux pays. Voilà pourquoi le ministre des Affaires étrangères prend cette initiative. Elle permet aux développeurs informatiques de développer des systèmes permettant la géolocalisation d’une manière permanente et en temps réel des voyageurs à l’étranger, et ce, à l’aide de leurs téléphones portables.

L’application a été lancée à l’initiative de SQLI pour la première fois à l’occasion d’un hackaton du Quai d’Orsay en janvier 2017. Un prix a aussi été offert à Livekeep, un autre projet novateur lié à la sécurité des Français à l’étranger. Ce projet concerne également une technologie de géolocalisation. Il s’agit d’une nouvelle application indispensable aux yeux des grandes sociétés dans la préservation de la sécurité de leurs employés français qui doivent partir à l’étranger. Tel est le cas pour SQLI, une firme française de services du numérique.

Ils ont aimé cet article... Vous avez déjà aimé trop d'articles.